Accueil / Déplacements / Les actions "déplacements" du Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA)

Les actions "déplacements" du Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA)

Travailler à un renforcement et l’élargissement de l’offre de transport en commun existante

L’offre en transport en commun ne représente pas à l’heure actuelle une offre alternative efficace par rapport à l’automobile. Il est prévu de promouvoir les services qui fonctionnent et d’améliorer les autres.

Diversifier l’offre de transport en commun existante

Le CDDRA prévoit de financer une étude de faisabilité de la mise en place d’un service de Transport à la Demande (TAD). L’objectif est que l’ensemble des communes soit desservi pour permettre aux habitants de se déplacer sur le territoire.

Favoriser les modes de déplacements doux

La géographie de l’Albanais se prête à l’utilisation des modes de transports doux aussi bien dans une pratique de loisirs que professionnelle.

Cette action doit permettre d’étudier et d’aménager de nouveaux itinéraires.

Le SIGAL et les communautés de communes mèneront cette action en partenariat avec le Conseil Général.

bilan à mi-parcours volet déplacements – consommation crédits 2.5%

 

Un premier diagnostic conduit en interne sur la problématique des déplacements a fait apparaitre que le périmètre du SIGAL n’était pas adapté pour la mise en œuvre d’actions concrètes visant à favoriser des alternatives à l’utilisation de la voiture. Des actions de communication sur les transports en commun existants ont été entreprises en s’appuyant sur les supports existants (bulletin communal….).

 

De plus, le territoire a été associé aux études menées sur le périmètre du bassin annécien élargi.

 

Cette question étant traitée à un autre niveau, les actions du CDDRA concernant les déplacements en transport en commun ont été supprimées.

 

Pour les déplacements doux, le territoire a obtenu la labellisation site VTT par la FFC. Des crédits CDDRA ont été mobilisés pour communiquer sur le réseau de sentiers existants (action 32.2). La création de sentiers interviendra dans la seconde partie du contrat. Cette action ayant une vocation plutôt touristique elle sera intégrée dans ce volet.